« Au-delà de la simple anecdote, du « drame alpestre », C.-F. Ramuz n’a pas son pareil pour chanter les beautés et les secrets de la montagne. »
— L’Iliade, Institut pour la longue mémoire européenne

Laisser un commentaire