« Ludmila Oulitskaïa embrasse un siècle d’histoire de son pays et s’inspire de sa propre histoire familiale pour construire une fresque romanesque remarquable. »
— Nathalie Crom, Télérama

Laisser un commentaire