« Le Gros Poète aligne d’impressionnantes descriptions, il incarne l’art de la description, d’une écriture des petits pas, des petits riens, de l’infime. Le roman se déroule à bas bruit. […] Il y a une circulation fascinante, très musicale, des idées. »
— Élisabeth Haas, La liberté

Laisser un commentaire