« Avec une grâce infinie, Robert Seethaler projette, compose lui aussi, cette vie comme à la lisière du réel. Il raconte, il suggère plus qu’il ne montre. On ne sait s’il s’agit d’un court roman ou d’un long haïku tant la poésie impressionniste berce ce récit. »
— Olivier Mony, Livres Hebdo

Laisser un commentaire