« Bucarest, ville électrique et déglinguée dans l’épais roman fascinant de Mircea Cărtărescu, Solénoïde. »
Le Soir

Laisser un commentaire