« Étouffé par une immensité urbaine saturée, le héros se met en route pour échapper à un ordre social qui l’oppresse. Un geste qui dit le refus catégorique de céder à la résignation ambiante. […] Une sorte de retour à l’état sauvage qui va lui permettre de se purifier et de ranimer en lui une humanité perdue. Ou comment renouer avec la liberté. »
— Jean-Paul Champseix, Médiapart

Laisser un commentaire