« Avec une rare intelligence, Elena Medel met en parallèle les existences de ses deux protagonistes et compose un livre d’une profonde maturité sur la précarité et le déclassement – à la manière d’Annie Ernaux, l’un de ses modèles. »
Le Monde