« Tout au long de ses 500 pages, Le livre des nombres, portant bien son titre, dénombre. Avec son décor et sa dramaturgie hautement soignés, l’épisode final procède au recensement du monde : les anciens et les nouveaux, les adultes et les jeunes, les politiciens, les notables, les oies, les nuages menaçants… Humour et gravité s’y côtoient sous la plume classique très maîtrisée de Florina Ilis, une écrivaine roumaine au sommet de son art. »