« En retraçant la course sans fin de quelques-uns de ces enfants-loups, comme on les surnomma, l’écrivain lituanien entraîne son lecteur dans un monde défait, où la mort surgit au hasard, où l’on survit par accident. Ardent, brutal, parfois emporté, il restitue avec force la précarité de ces vies incertaines que l’histoire balaye. »