« L’Autrichien Robert Seethaler dépeint la digne existence d’un idéaliste marginal parmi la blancheur morbide des cimes. »