Ajouter aux favoris

L’homme qui savait la langue des serpents

Andrus Kivirähk

Traduit de l’estonien par Jean-Pierre Minaudier

Éditeur : Le Tripode • 2015 • 440 pages

Véritable phénomène littéraire en Estonie, l’auteur nous livre ici un roman d’une magie éblouissante. Nous suivons un jeune garçon qui a la particularité de parler la langue des serpents, peuple bien plus civilisé que les hommes. À sa connaissance, il est le dernier dans la forêt à posséder ce don.
Mais la modernité menace d’emporter son monde et de mettre fin à la vie dans la forêt. Quand il tombe amoureux d’une paysanne qui rêve de loups-garou, la confrontation impitoyable de deux mondes ne fait que commencer…
Inspiré des sagas scandinaves, ce roman dans une traduction admirable de Jean-Pierre Minaudier, qui a d’ailleurs découvert ce bijou de roman pour la France, est un véritable succès bouche à l’oreille en France. Nous recommandons particulièrement la très belle adaptation en livre audio, lu par le formidable Emmanuel Dekoninck.

 » Nous avancions toujours tels une tempête, assaillant tout ce qui nous faisait obstacle, mordant, frappant, tuant. L’un et l’autre, nous brûlions de la folie des combats, et nous savions que lorsqu’elle s’éteindrait, ce serait la mort. « 

passé

décalé • mystérieux • passion

Mood du livre

Auteur/Autrice

Andrus Kivirähk

Andrus Kivirähk est né en 1970 à Tallinn. Écrivain et journaliste, il remporte un fort succès en Estonie. La découverte en France de son roman L’Homme qui savait parler la langue des serpents par son traducteur Jean-Pierre Minaudier, l’a propulsé sur la scène littéraire international. Andrus Kivirähk a reçu de nombreux prix, en particulier le prix de littérature estonienne en 2001 et 2007. Il est connu pour son humour et sa plume audacieuse.

en savoir plus

Traducteur/Traductrice

Jean-Pierre Minaudier

Jean-Pierre Minaudier est traducteur de l’estonien vers le français. Il est agrégé et professeur d’histoire en classe préparatoire aux grandes écoles. Il enseigne également l’estonien à l’Inalco. C’est grâce à son remarquable travail sur L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk que le public français a pu découvrir ce phénomène de la littérature estonienne, publié aux éditions du Tripode en 2014. Jean-Pierre Minaudier publie également Histoire de l’Estonie : Et de la nation estonienne et Poésie du gérondif qui font figure de références.

en savoir plus

Ils en parlent

Pour l’instant nous n’avons pas encore pu recueillir de coups de cœur de libraires pour ce livre.

Agenda

Nancy : Éditeurs sans frontières - Le livre sur la place

10 septembre 2022 à 6:19

réservation, renseignements...

Nancy - PRÉFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE - ENTRÉE RUE LYAUTEY

Faire passer les frontières à un texte c’est le donner à lire à d’autres, dans une autre langue. Mais n’est-ce pas un engagement encore plus important ? La littérature peut avoir le pouvoir de faire tomber des murs et de faire entendre des voix d’exilés, de prisonniers ou d’auteurs de pays en guerre. Et parfois même l’éditeur dépasse sa fonction au nom des libertés.

Les invités : Liana Levi (Liana Levi), Laure Leroy (Zulma), Farouk Mardam-Bey (Sindbad), Vera Michalski (Libella) et l’Académicien Goncourt Philippe Claudel.
Animation : Thomas Stélandre

Présentation Lettres Européennes.

12 octobre 2022

réservation, renseignements...

Maison de l'Histoire Européenne, Bruxelles

Cette Histoire de la littérature européenne, publiée en 6 langues, dont l'Anglais (Routledge editions), sera présentée à Bruxelles dans la Maison de l'Histoire Européenne.

Première publication des Argonautes Éditeur

07 janvier 2023

réservation, renseignements...

La première publication des Argonautes Éditeur verra le jour en janvier 2023