Le grand roman européen

Un conte philosophique et saisissant

La Femme aux cheveux roux d’Orhan Pamuk est un roman entre le conte philosophique, la fable politique, le roman d’aventures et la tragédie moderne

Été 1985, Istanbul : jeune lycéen, Cem souffre du départ brutal de son père, un pharmacien marxiste souvent absent à cause de ses activités politiques et amoureuses. Pour subvenir aux besoins de la maison, Cem commence à travailler dans une librairie puis, suite à un déménagement, il va surveiller le potager de son oncle. Mais les rentrées d’argent demeurent très insuffisantes, d’autant que Cem veut s’inscrire à l’Université dès la rentrée. Il lui faut donc trouver une activité plus rémunératrice.

C’est ainsi qu’il découvre, dans le jardin d’à côté, des ouvriers qui s’emploient à creuser un puits. Piqué par la curiosité, Cem s’approche et discute avec le maître puisatier, un certain Mahmut, qui lui explique que s’il vient l’aider à creuser un puits dans la banlieue d’Istanbul, il gagnera de l’argent très rapidement et pourra ainsi commencer ses études supérieures. Malgré les réserves de sa mère, Cem décide de partir avec Maître Mahmut et de devenir apprenti auprès du puisatier.

Commencent alors les travaux…

Sachez, cher lecteur (trice), que vous allez devenir à votre tour un véritable maître puisatier car, sur les 100 pages et quelques qui suivront, Cem, Mahmut et un troisième larron vont creuser, creuser, creuser, sous l’écrasant soleil de juillet. Rien de la technique du forage ne vous sera épargné (avec un petit schéma p 40). Est-ce ennuyeux ? Oui et non parce que très vite, il faut bien le dire, s’installe une certaine tension : l’eau va-t-elle jaillir un jour ? Et croyez-moi, on finit par se prendre au jeu et par devenir aussi impatient que les trois protagonistes. Par ailleurs, Maître Mahmut, qui va devenir pour Cem un père de substitution, aime raconter des histoires, souvent d’ailleurs empruntées au Coran. Il en connaît des quantités incroyables et on l’écouterait parler des nuits entières en regardant les étoiles… Si, si…

Et puis, il faut savoir que le soir, Cem quitte son maître pour se promener dans le bourg d’Öngören… Là, il va croiser le regard d’une femme à la chevelure de feu qui va le hanter. Dorénavant, il passera ses journées à attendre que la nuit tombe pour observer de loin, à la dérobée, celle qui appartient à une troupe de théâtre ambulant…

Or, un événement inattendu va avoir lieu, rompant l’aspect répétitif du forage et projetant soudain le lecteur dans un roman qui va devenir franchement passionnant pour des raisons que je tairai.

S’il est des textes qu’on oublie, je sais que ce ne sera pas le cas de ce roman de formation, classique dans son écriture, qui convoque les grands mythes d’Oedipe et de Rostam (héros de la Perse antique) en les modernisant et ce, dans une Turquie en pleine mutation où la ville d’Istanbul (véritable personnage de l’histoire) s’étend et se modernise chaque jour davantage tandis que les années passent.

Ainsi, quelle que soit la thématique abordée : géographique, politique, économique ou religieuse, passé/présent s’opposent continuellement dans ce texte, reflétant à la fois la complexité du monde moderne et les préoccupations profondes de l’auteur.

De plus, La femme aux cheveux roux pose des questions philosophiques qui nous amènent à nous interroger sur les notions de destin, de liberté et d’identité à travers Cem, un personnage qui va chercher, une bonne partie de sa vie, à fuir son passé.

Entre le conte philosophique, la fable politique, le roman d’aventures et la tragédie moderne, La femme aux cheveux roux, dont la construction est remarquable, s’empare progressivement de son lecteur qui finit par craindre le pire pour le personnage principal dont il a suivi la trajectoire en redoutant l’issue finale.

Fascinant.

Source/ Lien : lire au lit : La Femme aux cheveux roux d’Orhan Pamuk

par Marie-Laure Vanier du blog Lire au lit

Partager l’article


À vos agendas !

Festival Lettres du monde - Le meilleur des mondes ?

17 novembre 2022 à 10:00

réservation, renseignements...

Bordeaux & Nouvelle-Aquitaine

Le festival itinérant Lettres du monde est né de l'envie de promouvoir et de diffuser les littératures étrangères en Nouvelle-Aquitaine.

Quand, en 1932, le britannique Aldous Huxley publie Le Meilleur des mondes, pensait-il que son roman dystopique serait encore d’actualité aujourd’hui ? Notre époque est inquiétante. Pandémies et guerres, crises migratoires et écologiques, misère et racisme... tout ce que l’on croyait impossible, ou relevant de l’inimaginable, malmène désormais notre chère planète bleue et tous ses habitants.

Pour sa 19e édition, le festival Lettres du monde réaffirme sa vocation : penser le monde, l’interroger, le raconter, faire vivre le désir de partage et de convivialité, aiguiser la curiosité et le goût de l’autre.

Festival international des écrits de femmes - 10ème édition : Européennes

15 octobre 2022 à 9:30 , 16 octobre 2022 à 10:00

réservation, renseignements...

Salle de l'Orangerie - Saint-Sauveur-en-Puisaye

« Je n’aurais jamais cru que le genre humain en viendrait là encore une fois. » C’est en repensant à cette phrase de Colette, écrite en 1939, qu'il a été choisi de consacrer cette édition anniversaire, la 10e depuis la création du FIEF en 2012, aux « Européennes », rendant ainsi hommages aux écrivaines et intellectuelles qui, depuis le cosmopolitisme du XVIIe siècle, jusqu’à la construction européenne du XXe siècle ont porté contre la guerre un idéal d’échanges culturels et de paix au sein de l’espace européen. 

Nancy : Éditeurs sans frontières - Le livre sur la place

10 septembre 2022 à 6:19

réservation, renseignements...

Nancy - PRÉFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE - ENTRÉE RUE LYAUTEY

Faire passer les frontières à un texte c’est le donner à lire à d’autres, dans une autre langue. Mais n’est-ce pas un engagement encore plus important ? La littérature peut avoir le pouvoir de faire tomber des murs et de faire entendre des voix d’exilés, de prisonniers ou d’auteurs de pays en guerre. Et parfois même l’éditeur dépasse sa fonction au nom des libertés.

Les invités : Liana Levi (Liana Levi), Laure Leroy (Zulma), Farouk Mardam-Bey (Sindbad), Vera Michalski (Libella) et l’Académicien Goncourt Philippe Claudel.
Animation : Thomas Stélandre

Présentation Lettres Européennes.

12 octobre 2022

réservation, renseignements...

Maison de l'Histoire Européenne, Bruxelles

Cette Histoire de la littérature européenne, publiée en 6 langues, dont l'Anglais (Routledge editions), sera présentée à Bruxelles dans la Maison de l'Histoire Européenne.

Première publication des Argonautes Éditeur

07 janvier 2023

réservation, renseignements...

La première publication des Argonautes Éditeur verra le jour en janvier 2023

Actualités

  • suivant

Suivez l’actualité des Argonautes et des grands romans européens

Je m’abonne à la newsletter.